La technique de CST (Cellule Sous Tension) inventée par Tom Rijven en 1995 est une technique de construction en paille porteuse avec ossature bois légère.

C’est la combinaison de deux techniques principales utilisant la paille : le style Nebraska et la technique Poteau Poutre remplissage en paille.

« La CST utilise l’avantage porteur de la botte de paille du style NEBRASKA dans une ossature bois déjà répandue en France, mais plus légère »

Tom Rijven

La technique de CST utilise le caractère porteur de la botte de paille comprimée :

La botte de paille (35x45x65 cm) est comprimée entre deux montants (3×5 cm) pour bloquer la tension horizontale, la ficelle est coupée, et l’on bloque la tension verticale à l’aide de deux liteaux (3×4 cm) qui seront fixés aux montants après l’application de la compression verticale avec un bras de levier. La botte devient donc une Cellule Sous Tension.

Ces cellules ainsi comprimées participent au contreventement de la structure en récupérant l’énergie de tension laissée par la presse dans la botte au moment du bottelage.

To give a structure an efficient shape may be far more important than increasing the amount of his materials.

Donner une forme efficiente à la structure est peut être bien plus important que d’augmenter la quantité des matériaux utilisés.

The efficiency of a structure is often measured by the ratio of the load it can carry to its own « dead » load.

L’efficience d’une structure est souvent mesurée par le rapport entre le poids qu’elle peut porter sur sont propre poids « mort » (poids réel).

MARIO SALVADORI – The Art of Construction

EFFICIENCE =

On obtient donc une construction en bottes de paille porteuses avec une ossature bois réduite grâce à un meilleur contreventement permis par l’association de la forme hexagonal et de la technique CST.

Les ressources utilisées sont ainsi optimisées, pas besoin de grosses sections de bois et les fonctionnalités de la paille sont toutes mises à contribution (isolante, structurelle, porteuse).

Les murs de bottes de paille sont ensuite recouverts d’une couche de corps en terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.